« La présence communiste dans les entreprises belges de l’après-guerre », Séminaire CHSG, mardi 30 mai à 18h

Comme chaque année, le Centre d’Histoire et de Sociologie des Gauches (CHSG) de l’ULB organise en 2017 une série de séminaires, ouverts à tous.

Le mardi 30 mai 2017, de 18h à 20h, nous accueillerons Adrian Thomas (Master en Histoire, ULg) qui nous propose un exposé (suivi d’une discussion avec la salle) sur « La présence communiste dans les entreprises belges de l’après-guerre » :

« Le 23 mai 1948, Edgar Lalmand, n° 1 du Parti communiste de Belgique (PCB), soupire, affligé, à son Comité central désorienté : « Dans l’histoire de notre Parti, même aux jours les plus sombres, les militants du Parti communiste n’ont jamais manifesté à l’égard du mouvement syndical une telle indifférence ». Trois semaines plus tôt, la Fédération Générale du Travail de Belgique (FGTB) réunie en congrès s’était résolue à démettre tous les permanents syndicaux communistes des instances dirigeantes du syndicat. Ce mouvement, enclenché depuis plusieurs mois, se généralise en province : presque tous les syndicalistes membres du Parti communiste perdent leur(s) mandat(s) dans l’année 1948. Cette FGTB, que les communistes avaient cofondée à peine trois ans plus tôt en obligeant les socialistes à les rejoindre par fusion de leurs dissidences, s’était retournée contre eux. Retour à la situation antebellum, où le PC était perçu par presque tous comme un paria de la classe ouvrière, un parti de l’étranger qu’il fallait absolument tenir à distance. Pourtant, rien n’était joué durant ces années méconnues d’immédiat après-guerre où jamais des révolutionnaires n’eurent autant d’influence en Belgique. »

Une présentation synthétique des conclusions de son mémoire de Master est disponible sur le lien suivant: http://www.ihoes.be/PDF/IHOES_Analyse155.pdf

Le séminaire se déroulera à la salle Arthur Doucy, 12ème étage de l’Institut de Sociologie (Bât.S, local 12.123), ULB, 44 avenue Jeanne, 1050- Bruxelles). Entrée libre.

L’annonce du séminaire est disponible sur le site du Centre d’Histoire et de Sociologie des Gauches  ainsi que sur la nouvelle page facebook du CHSG : https://www.facebook.com/events/815816591907328/

ChWth9KWkAAGmbI

 

“Le droit à la paresse, programme de Gauche ?” Séminaire CHSG, mardi 9 mai à 18h

Comme chaque année, le Centre d’Histoire et de Sociologie des Gauches (CHSG) de l’ULB organise en 2017 une série de séminaires, ouverts à tous.

Le mardi 9 mai 2017, de 18h à 20h, nous accueillerons Michel Majoros (Historien, chercheur et auteur du Droit à la paresse vu de Belgique, un siècle de renoncements et d’espoirs, à paraître) qui nous propose un exposé (suivi d’une discussion avec la salle) sur la question du « droit à la paresse » hier et aujourd’hui, vu de Belgique :

COUVERTURE-page-001

« Suite logique du Capital de Marx, le texte de Paul Lafargue Le droit à la paresse, positive la paresse et l’érige en droit naturel. Or, la doxa de gauche entend convertir sa base sociale, les travailleurs, au prosélytisme du travail, valeur quasi- religieuse partagée avec la droite.

Depuis l’instauration légale des 8 heures, les avancées sur le temps de travail – congés payés, réduction de la durée hebdomadaire du travail, etc.– résultent de mouvements inattendus, jusqu’à l’insoumission, comme le réfractariat sous l’occupation, la désertion des ateliers lors de l’hiver 1960-61, et depuis 68, des allergies au travail, des précarités revendiquées, des expressions artistiques qui chantent la paresse gratuite, alors que le marché s’empare du temps libéré. Aujourd’hui, la croissance montre ses impasses, le fanatisme du travail s’écroule en burn-out planétaire.

Est-il possible de construire une histoire sociale qui inclue le droit à la paresse ? Un programme politique qui résiste, avec une créativité alternative, aux saccages du productivisme ? »

Le séminaire se déroulera à la salle Arthur Doucy, 12ème étage de l’Institut de Sociologie (Bât.S, local 12.123), ULB, 44 avenue Jeanne, 1050- Bruxelles). Entrée libre.

Un dernier séminaire est prévu au printemps 2017 (mêmes heures, même local), le mardi 30 mai 2017, de 18h à 20h, avec Adrian THOMAS (Master en Histoire, Ulg) sur le thème de « La présence communiste dans les entreprises belges de l’après-guerre »

L’annonce du séminaire est également disponible sur la nouvelle page facebook du CHSG : https://www.facebook.com/events/1543858735692750/

Séminaire du Centre d’histoire et de sociologie des gauches (CHSG) 7 mai

Séminaire du Centre d’histoire et de sociologie des gauches (CHSG)

Jeudi 7 mai 2015 de 18 à 20 heures

Le dernier séminaire du Centre d’histoire et de sociologie des gauches (CHSG) pour ce semestre aura lieu le jeudi 7 mai 2015 de 18 à 20 heures

Deux jeunes historiens nous feront part des recherches qu’ils ont développées dans leur récent mémoire.

Rémy Bersipont, « L’organe de presse du Parti Communiste de Belgique durant l’entre-deux-guerres ».

L’histoire de la presse communiste est loin d’avoir été un long fleuve tranquille : changements de périodicité, problèmes financiers, difficultés de trouver un lectorat…

En 2014, Rémy Bersipont a défendu à l’UCL un mémoire en histoire qui analyse le modèle de presse développé par le journal francophone du PCB.

Lucie Boute, “Willy Peers, itinéraire politique d’un médecin communiste”.

Willy Peers est devenu un personnage symbolique de la lutte pour la dépénalisation de l’avortement en Belgique, mais on relève très rarement qu’il était un communiste convaincu.

Lucie Boute a consacré son mémoire en histoire, défendu à l’ULB en 2014, à retracer les liens politiques de Peers avec le PCB. Elle a aussi créé une exposition sur Willy Peers pour la Faculté de médecine de l’ULB.

Institut de sociologie, salle Doucy, 12ème étage, 44 avenue Jeanne, 1050-Bruxelles